Catégories
couture

Le trench Magnésium

Parfois, quand je me promène sur Pinterest, il m’arrive de tomber sur des épingles de sites anglais ou américains titrant (je vous met un résumé): « Comment les françaises s’y prennent pour être aussi merveilleuses? »

… C’est mon péché mignon! Comment résister à une telle avalanche de compliments quand tout ce qu’on a à faire pour les mériter, c’est d’être née quelque part entre Lille et Marseille?

Donc je les lis tous en m’émerveillant de voir à quelle point je suis belle sans faire d’efforts, que ma peau est parfaite, que mes enfants sont de petits anges et que je peux me goinfrer de sucreries sans grossir. Sans oublier un sens du style inné et absolument dément!

Mais si ces articles sont très bons pour l’estime de soi, parfois un peu de bon sens me revient: ce n’est pas tout d’habiter au pays de Vatel et de Coco Chanel et il semblerait que ma « frenchitude » puisse être cultivée. En général, ces accès de bon sens surviennent quand je me rend compte que je ne suis pas « effortless chic » au saut du lit mais plutôt quelque chose situé entre un ours en fin d’hibernation et… disons Shrek? (Mais je suis bien « effortless », par contre).

J’ai donc regardé de quoi se composait une « french capsule wardrobe » et j’ai constaté que, pour être chic en toute circonstances et renverser les cœurs avec mon « je ne sais quoi » (?????), il me fallait un trench (ainsi qu’une marinière Saint-James, un blazer Saint-Laurent, un carré Hermès et des ballerines Repetto, mais mon porte monnaie et moi avons décidé de faire cette conversion en douceur).

Après avoir cherché comment donner naissance à l’objet de mes désirs (et l’instrument de ma transformation en française version formidable), j’ai fini par trouver le patron Magnésium d’Ivanne S. C’était, de plus, l’occasion de tester un patron de cette marque dont j’avais beaucoup entendu parler.

Après avoir téléchargé et imprimé le patron (trente huit pages rien que pour la version de base, tout de même: faites une provision de vieilles factures! ), je l’ai collé et découpé: oui, je suis de celles qui, après avoir collé tout un patron en pdf (trente huit pages, au risque de me répéter…) n’ont plus de courage pour le décalquage.

Les explications d’Ivanne sont extrêmement claires et bien détaillées, c’est sa réputation et elle est méritée. J’ai suivi la version abrégée qui est déjà très précise et il y a, en plus, des fiches « bonus » sur des points de détails. Je dois aussi dire que ce concept de « patron à tiroirs » est très séduisant.

Pour ce trench, j’ai choisi de réaliser le modèle de base avec le double boutonnage et les options bavolet et pattes en prenant la longueur maximum. Les poches sont prises dans la couture et je leur ai rajouté un petit rabat.

Les deux tissus viennent de chez Toto: le tissu extérieur est un tissu à auvents, ce qui le rend imperméable et j’avais trouvé la doublure sur la table à coupons, à l’entrée: composition inconnue mais il m’avait tapé dans l’œil. Je m’étais dit que j’essaierai de faire des raccords mais on dirait que je me suis dégonflée…

Je suis trop fière de mon nouveau manteau et maintenant que j’ai le patron, je rêve d’une version en laine et à col tailleur à laquelle j’ajouterai un pli creux: à la façon de Midge Maisel car, quand je ne rêve pas de ressembler à une française, c’est son dressing que je veux!

Et vous, est-ce-que vous êtes formidablement chic sans efforts ou est-ce-que vous avez, comme moi, l’impression que cette élégance prétendument innée vous demande encore un peu de travail?

5 réponses sur « Le trench Magnésium »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s