Catégories
couture tutos/astuces

Le jersey sans surjeteuse

Aujourd’hui, je voulais vous présenter un trench mais, d’une part, il n’a pas encore reçu les boutons qui lui étaient destinés (les articles de mercerie ne sont visiblement pas des produits de première nécessité…), et d’autre part, c’est encore un vêtement de pluie: on a déjà établi que ce n’était pas franchement indiqué en cette période.

J’ai donc décidé de vous présenter ce pull, cousu dans un jersey à paillettes trouvé chez Bennytex (j’ai bien compris que je n’étais pas une princesse, mais je n’ai pas renoncé aux paillettes pour toujours, non? ) Le patron vient du magazine « la Maison Victor » mais je ne retrouve plus le nom, si quelqu’un a la référence, je la veux bien! [Edit du 06/05: il s’agit du sweat Jane de l’édition de janvier/février 2019. Merci Honoré!]

Ce pull est tout à fait ce qu’il faut pour être « ensemble à la maison », comme la plupart des vêtements en jersey. Donc, cousons du jersey! Oui mais, direz-vous, je n’ai pas de surjeteuse! Aucun problème, vous répondrais-je: il est tout à fait possible de coudre du jersey sans surjeteuse. Donc, c’est parti pour un résumé de ce qu’il y a à savoir avec plein de photos de chutes et de vieux tee-shirt!

Les fournitures:

  • Un patron prévu pour le jersey.
  • Un coupon de jersey: pour commencer, je vous conseille de prendre un jersey un peu épais et ayant de la tenue car il sera plus facile à manier.
  • Une aiguille double.

La coupe

  • Premier piège: le droit fil. Quand vous coupez dans un tissu chaîne et trame, vous pouvez parfois poser vos pièces légèrement de travers (mais oui, rappelez vous: cette pièce qui ne rentrait pas tout à fait dans votre si petit coupon…) ou même les tourner à 90°. Pas avec du jersey: si vous ne respectez pas le droit fil, votre vêtement vas se déformer beaucoup plus vite (il va « tourner) et si vous tournez une pièce à 90°… Vous risquez d’avoir un petit problème de confort! Heureusement, le droit fil est facilement repérable car c’est une ligne de petits V qui s’emboîtent les uns dans les autres:
La ligne du droit fil à suivre absolument.
  • Second piège: ce tissu se déforme facilement, notamment sous son propre poids. Il faut donc veiller à ce qu’il ne pende pas de la table ou vous le coupez (si vous vous installez par terre, ce ne sera pas un problème). Voici comment je m’installe:
L’excédent de tissu est replié et posé sur la table.

Le surfilage

Le jersey ne s’effiloche pas vraiment, je laisse les bords à cru et j’ai une finition intérieure plus ou moins roulottée. A vous de voir ce qui vous convient mais ne rien faire est un sacré gain de temps.

Avec un jersey plus épais (type molleton) à gauche, et un jersey plus fin à droite.

L’assemblage des pièces entre elles

Voilà le nœud du problème: le jersey étant un tissu élastique, si vous le cousez au point droit, le fil, soumis à une tension trop forte pour lui et sans rien pour le soutenir, va casser (Pauvre fil, me direz vous. Ça me rappelle une situation vécue de nos jours par certains professionnels, mais je m’égare…). Vous avez deux solutions:

  • Le point Overlock, c’est le point le plus souvent choisi: ses petites pointes permettent de suivre le tissu dans ses mouvements et en même temps, il est assez proche du point droit.
Avec le bord du tissu à gauche en haut et à droite en bas.
  • Le point Zigzag: je vous conseille de le faire assez serré, il est un peu moins joli, à mon avis mais il suivra mieux les tissus soumis à forte tension (comme la ceinture d’un pantalon).
Vous le connaissiez: c’est le même que celui qui vous sert à surfiler vos tissus.

Couture de deux pièces de longueurs différentes

Les vêtements en jersey ont souvent des pièces, type poignets de manche ou cols, dont la longueur est plus petite que celle de la pièce à laquelle elles doivent être cousues: il faut utiliser l’élasticité du tissu.

  • Marquez bien vos repères de couture au moment du décalquage du patron.
  • Épinglez tel-quel (le tissu le plus long va gondoler).
  • Cousez en tirant jusqu’à avoir les deux tissus à plat: le tissu le plus court se place de façon à « réduire le diamètre » sans qu’il n’y ait de fronce ou de pli.
A gauche, on voit que le tissu bleu (plus long) se soulève. Au milieu, je tire et à droite on voit un peu le mouvement du tissu gris qui se resserre après la couture.

Les ourlets

Aucun des deux points élastiques mentionnés plus haut n’est vraiment joli mais nous avons besoin d’un ourlet qui soit élastique et esthétique!

C’est là que vous sortez votre arme secrète: l’aiguille double.

L’arme en question…

La plupart des machines supportent un double enfilage sans problème: il faut bien faire le trajet complet de la première bobine à la première aiguille, puis le trajet complet de la deuxième bobine à la deuxième aiguille. N’ayez pas peur, vous ne devriez pas vous retrouver avec un nœud géant!

Si vous n’avez pas deux bobines de la même couleur (on aimerait toutes vivre dans une mercerie, mais malheureusement c’est rarement le cas 🙂 ), vous pouvez utiliser une canette.

Réglez votre machine sur un point droit et c’est le fil de cannette, en passant dans les deux lignes de couture de l’endroit, qui assure l’élasticité.

Choisissez une grande longueur de point, sinon votre tissus va gondoler.

L’endroit à gauche, l’envers à droite

Voilà, vous savez maintenant tout ce dont vous avez besoin si vous voulez vous lancer dans la couture du jersey sans hypothéquer votre maison pour une surjeteuse!

Si vous avez d’autres astuces, n’hésitez pas à les mentionner dans les commentaires!

4 réponses sur « Le jersey sans surjeteuse »

Bonjour, merci pour vos articles que je découvre et lis aujourd’hui (sympa ce trench magnésium !) Il me semble que vous avez cousu le sweat shirt Jane de l’edition de janvier fevrier 2019!
Au plaisir de vous lire à nouveau! Belle journée!

J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s