Catégories
tricot

Mon chouette bonnet

Oui, ce jeu de mot n’est pas terrible mais tant pis, j’assume. D’ailleurs, je suis mariée au roi des jeux de mots ( bons et mauvais) donc il faut bien que, de temps en temps, j’assume mon statut de reine consort.

A l’origine de ce bonnet, on pourra dire qu’il y a eu deux pulls. Le premier est apparu quand j’ai vu cette laine chez Noz, je me suis dit: « Chic, je vais m’acheter de quoi faire un pull! » et… Je suis ressortie avec de quoi faire une manche! Je n’ai vraiment pas calculé comme une pro.

Ce pull n’aura pas beaucoup vécu et la prochaine fois, je réfléchirai plus longtemps.

Le second est celui que je tricotais à mon mari depuis plusieurs mois. Il ne tombait jamais comme il fallait: j’avais beau le reprendre, rien n’y faisait et ce tricot qui m’avait demandé beaucoup de temps ne serait jamais porté. À force « d’essayer un truc » et de voir que ça ne marchait pas, j’étais devenue folle furieuse et ce tricot me démoralisait complètement. J’en étais venue à regarder mon sac à tricot comme si Lucifer en personne allait en sortir pour me dévorer toute crue, pas Tom Ellis, plutôt une version médiévale avec cornes et flammes.

Bref, il était urgent que je fasse une pause dans cet ouvrage de l’enfer et que je commence autre chose (avec de bonnes chances de réussite, de préférence: mon moral en avait besoin.)

Comme, d’un autre coté, j’avais une petite quantité de laine disponible (pas de quoi faire un pull, si vous avez suivi), j’ai cherché quelque chose qui soit en rapport.

A près de longues réflexions (on voit déjà que j’apprenais de mes erreurs) où on pouvait apprendre que: pas une écharpe, j’en ai déjà plein, pas une manche toute seule, ça n’est pas portable, pas de gants, la laine est trop épaisse, non, on a dit pas un pull…. Bref, plein de choses intelligentes qui prouvaient parfaitement la capacité de mon cerveau à prendre une décision rationnelle basée sur un raisonnement objectif. J’ai fini par me mettre d’accord avec moi même sur un bonnet. Parce que je n’aime pas le froid et, savez vous quelle quantité de chaleur s’échappe par la tête? Une grande quantité!

J’ai choisi le modèle  » Owlette hat » de Augello Apparel parce que ces chouettes sont trop mignonnes et qu’il a l’immense avantage d’être gratuit. J’ai voulu rajouter un pompon « le plus gros possible » au bonnet parce que j’en voulais un démesuré pour mon bonnet d’hiver.

Finalement, ce bonnet se tricote à l’aiguille 6mm, donc il ne m’a fallu que quelques heures de travail pour en venir à bout: c’est vraiment le modèle qu’il me fallait.

Le pull maudit sera détricoté et retricoté quand j’aurai le courage d’y faire face (oui, on dirait que je suis sous le coup d’un traumatisme. Mais on a toutes perdu nos moyens devant un ouvrage qui refuse de réussir, non ? )

Bilan de l’opération: je retricote et j’ai chaud à la tête, on ne pouvait pas rêver mieux?

2 réponses sur « Mon chouette bonnet »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s